04.12.2017 - Future of MarCom

Google lance son propre bloqueur de pub : erreur ou éclair de génie ?

Google n’est jamais opposé à un coup de pub. L’annonce de la sortie d’un bloqueur de pub pour leur navigateur internet Google Chrome début 2018 l’a encore prouvé. Alors que les utilisateurs de Google Chrome meurent d’impatience de pouvoir surfer sur internet sans ces publicités ô combien irritantes, les annonceurs, soucieux, retiennent quant à eux leur souffle. Mais wait a minute : moins de publicités, ça signifie aussi moins de revenus pour Google, non ?

Tri sélectif

Pour trouver l’astuce, il ne faut pas chercher bien loin : le bloqueur de publicités de Google Chrome — contrairement aux autres ad blockers — ne dissimulera pas toutes les publicités. Il fera un tri sélectif et ne bloquera que les publicités jugées envahissantes. Sont considérées comme envahissantes non pas les innombrables témoignages de mamans satisfaites de tel ou tel produit de lessive ou l’énième pub « Hotel ? Trivago », mais bien les formats de publicités irritants tels que les vidéos qui démarrent toutes seules ou les pop ups qui recouvrent complètement votre écran. Selon le géant du net, le bloqueur supprimera même les annonces de Google lui-même si celles-ci ne suivent pas les lignes directrices décidées en la matière.

Filtreur de publicités serait plus correct

Le bloqueur de publicités de Google — ou plutôt le filtreur de publicités — est donc avantageux tant pour les utilisateurs que pour les annonceurs. En effet, si les internautes se voient moins harcelés par d’horripilantes publicités, ils ressentiront moins le besoin d’installer un autre ad blocker. Celui qui en bénéfice le plus, toutefois, est évidemment Google lui-même qui décide quelles pubs sont acceptables et lesquelles tombent directement dans la corbeille.

Les revenus de Google sont, à l’heure actuelle, générés à nonante pour cent par les publicités et, si cela peut vous rassurer, les lignes directrices concernant l’approbation des publicités ont été rédigées en collaboration avec la « Coalition for Better Ads », soit la coalition pour de meilleurs publicités. Oui, ça existe.

Google, Dieu tout puissant ?

Avouons-le : avec l’arrivée de cet ad blocker intégré à Chrome, le merveilleux monde de l’internet ne s’en portera que mieux. Les publicités scandaleuses seront immédiatement supprimées et les utilisateurs de Chrome pourront enfin se balader sur le net sans devoir installer un bloqueur de publicités. Que Google décide, tel un Dieu tout puissant, de ce qui est correct ou inapproprié ? Il faudra simplement s’en accommoder… Ou pas, à vous de voir.

Laura Swyzen

Laura est copywriter chez Onlyhumans et de tempérament super yolo cool. L’un est rédigé en toutes lettres sur son CV, l’autre par contre…

Lees meer van Laura